Cannes 2012

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Pas de premier film, pas de documentaire, pas de film d’animation, pas de film d’Afrique noire, et aucune femme cinéaste (comme en 2010, une absence qui décidément pose question) dans la compétition officielle du Festival de Cannes cette année. Alors, c’est la dèche ? Pas du tout. 54 films sont actuellement retenus, toutes sélections confondues – et Gilles Jacob, président, et Thierry Frémaux, délégué général, ont précisé que des ajouts de dernière minute n’étaient pas exclus.

Parmi les films de la compétition, voici ceux qui déclenchent le plus notre curiosité : Cosmopolis, de David Cronenberg, une adaptation du roman de Don DeLillo, avec Robert Pattinson, acteur de la célèbre série Twilight ; In another country, du Coréen Hong Sangsoo ; Like someone in love, d’Abbas Kiarostami, tourné à Tokyo ; The Angels’ Share, de Ken Loach ; Beyond the Hills, de Cristian Mungiu (l’auteur de 4 mois, 3 semaines et 2 jours, palme d’or 2007) ; Après la bataille, de Yousry Nasrallah, dont l’action se déroule autour de la place Tahrir ; Mud, de Jeff Nichols, remarqué avec Take Shelter ; et les trois Français, Holy Motors, de Leos Carax, qui revient enfin au cinéma, Vous n’avez encore rien vu, du doyen Alain Resnais, et De rouille et d’os, de Jacques Audiard.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.