Elgin fuira pendant des mois

L’accident de la plateforme gazière de Total, au large de l’Écosse, souligne les risques de la prospection d’hydrocarbures.

À 240 kilomètres au nord-est de l’Écosse, la torchère de la plateforme Elgin de Total a fini par s’éteindre, et le péril de l’explosion semble écarté. La fuite détectée le 25 mars sur un des douze puits pourrait cependant relâcher 200 000 m3 de gaz naturel par jour pendant des mois. L’impact sur l’environnement reste à déterminer, malgré les déclarations rassurantes des autorités écossaises. Pour Total, c’est une autre phase délicate qui s’annonce : comment colmater la fuite ? Deux plans sont envisagés :…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.