« Et vive Eva ! », malgré tout

Chez EELV, pas de regrets inutiles. Chose vues et entendues, dimanche, au Bataclan.

Pauline Graulle  • 26 avril 2012 abonné·es

Dans le camp de l’écologie politique, qui n’a jamais caché que, pour lui, la présidentielle était « contre-nature », le premier tour du scrutin a été un quasi non-événement. Peu de suspense, donc, au Bataclan, où quelques centaines de militants d’Europe

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes