« Et vive Eva ! », malgré tout

Chez EELV, pas de regrets inutiles. Chose vues
et entendues, dimanche, au Bataclan.

Dans le camp de l’écologie politique, qui n’a jamais caché que, pour lui, la présidentielle était « contre-nature », le premier tour du scrutin a été un quasi non-événement. Peu de suspense, donc, au Bataclan, où quelques centaines de militants d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) et de journalistes s’étaient rassemblés, histoire de partager charcuterie et brochettes de fruits devant un écran géant. Un peu avant 20 heures, le sénateur EELV Jean-Vincent Placé observe : « Il faut être aux élections, même si…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.