Mélenchon, nouvelle dimension

Avec 15 % d’intentions de vote, le candidat a vu sa campagne changer de nature. Ce qui confère au candidat une nouvelle épaisseur. Celle du troisième homme ?

Plus qu’un changement d’échelle, un changement de nature. Cela faisait plus d’un mois qu’on n’avait pas suivi le candidat du Front de gauche dans ses déplacements en région. L’évolution est patente. Les files d’attente à l’entrée des meetings se sont considérablement allongées. Au point qu’il faut aménager des écrans géants sur les places et parkings alentour. C’était le cas mercredi 4 avril, à Limoges (6 000 personnes à l’intérieur du Zénith, 3 000 dehors), et à Toulouse le lendemain, où les 70 000…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.