Pas d’arrêté antimendicité à La Madeleine

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’arrêté antimendicité déposé en juillet 2011 par la commune UMP de La Madeleine (Nord) a été annulé par le tribunal administratif de Lille. Le texte en question invoquait un « climat de tension » dû à la présence d’un camp de Roms non loin de la ville. Selon le tribunal administratif, cet arrêté, qui « ne circonscrit pas avec précision le champ d’application de l’interdiction », peut être l’objet d’une interprétation abusive et non justifiée. Selon Me Norbert Clément, avocat de la Ligue des droits de l’homme sur ce dossier, il n’y avait « pas suffisamment de plaintes de la part de la population ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.