Un tueur à la tribune

Le procès d’Anders Behring Breivik, qui a tué 77 personnes en juillet 2011, s’ouvre alors qu’une mesure sur l’immigration divise le pays.

Christophe Kantcheff  • 19 avril 2012 abonné·es

C’est le paradoxe de la démocratie. Certains, en Norvège, redoutent le procès qui s’est ouvert, le 16 avril, où comparaît Anders Behring Breivik (photo), auteur du double attentat du 22 juillet 2011 (explosion d’une bombe à Oslo, suivie d’une fusillade sur l’île d’Utoya, où étaient rassemblés des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…