« La pensée de Michel Foucault n’appartient à personne »

L’historien Philippe Artières, auteur avec le philosophe Mathieu Potte-Bonneville d’une tribune parue dans le Monde des livres,* s’interroge sur le devenir des archives de Michel Foucault mises en vente.

Philippe Artières, jeune historien, est devenu président du Centre Michel-Foucault en 1994. Il a beaucoup travaillé à rendre accessibles à tous, en particulier grâce à Internet1, les archives de Michel Foucault jusqu’ici disponibles, notamment avec Mathieu Potte-Bonneville, auteur d’une thèse remarquée, Michel Foucault, l’inquiétude de l’histoire (PUF, 2004). Grands lecteurs et spécialistes du philosophe, tous deux ont publié une tribune dans le Monde des livres 2 afin d’intervenir – en faveur de leur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents