Médecins comme les autres

Un décret permet aux praticiens étrangers de continuer leur activité en France. La plupart exercent dans des zones sous-médicalisées.

Clémence Glon  • 24 mai 2012 abonné·es

Près de 4 500 professionnels étrangers vont pouvoir continuer d’irriguer les déserts médicaux. Depuis le 6 mai, un décret met en application la loi relative à l’exercice des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 2 minutes