Médecins comme les autres

Un décret permet aux praticiens étrangers de continuer leur activité en France. La plupart exercent dans des zones sous-médicalisées.

Près de 4 500 professionnels étrangers vont pouvoir continuer d’irriguer les déserts médicaux. Depuis le 6 mai, un décret met en application la loi relative à l’exercice des professions médicales pour les titulaires de diplômes obtenus en dehors de l’Union européenne. Alors que les médecins, chirurgiens-dentistes, pharmaciens et sages-femmes européens peuvent venir travailler en France sans équivalence, les diplômés des autres pays attendaient une véritable législation. Depuis le 31 décembre 2011, leurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents