« Moonrise Kingdom », de Wes Anderson : Fugue en deux mineurs

Moonrise Kingdom, de Wes Anderson : un conte élégant et revigorant qui raconte l’histoire d’un Roméo et d’une Juliette façon yéyé.

Christophe Kantcheff  • 10 mai 2012 abonné·es

Dans les premières minutes de Moonrise Kingdom, le nouveau film de Wes Anderson, qui fait l’ouverture du Festival de Cannes en même temps qu’il sort sur les écrans, résonne une œuvre fameuse de Benjamin Britten, The Young Person’s Guide to the Orchestra, qui isole les différentes parties instrumentales d’une pièce de Purcell – les bois, les cordes, les cuivres et enfin les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 4 minutes