Police : « Les agents sont délaissés »

La mise en examen d’un policier pour homicide volontaire ravive le mal-être de la profession. Frédéric Young, du syndicat majoritaire Unité SGP Police, dénonce le manque d’effectifs et de moyens.

Manuel Valls a terminé sa première visite en tant que ministre de l’Intérieur par le commissariat de Noisy-le-Sec. Depuis la mise en examen d’un policier de cette ville pour homicide volontaire, le 25 avril dernier, l’ensemble de la profession ne décolère pas. Frédéric Young, délégué du syndicat majoritaire Unité SGP Police dans le Val-d’Oise, revient sur les raisons du mal-être des policiers. Pourquoi Unité SGP Police s’est-il joint aux manifestations de soutien au policier interpellé ? Frédéric Young :…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.