Premier procès Mediator

Les laboratoires Servier
sont jugés pour tromperie.

Une procédure rapide avec citation directe pour tromperie aggravée. Le premier procès pénal visant les laboratoires Servier s’est ouvert lundi à Nanterre. Face au patron du deuxième groupe pharmaceutique de France, plus de 600 personnes constituées en parties civiles accusent le laboratoire d’avoir délibérément caché la dangerosité du Mediator. Commercialisé de 1976 à 2009, le médicament, destiné initialement au traitement d’une certaine forme de diabète, a été détourné comme coupe-faim. Entre 500 et 2 000…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.