Carnets de campagne en mode déprime

Un journal de bord des mois qui ont précédé l’élection, entre polémiques et scepticisme.

« Toute victoire a sa part de poison. » Nous sommes le 30 mars 2012, et c’est François Hollande qui parle. Un candidat sans illusions, à l’image de la France qui l’élira quelques semaines plus tard à la plus haute fonction. Comment le nouveau président parviendra-t-il à gouverner dans cette profonde crise économique, sociale et politique qui secoue le pays ? C’est la question – inquiétante – qui traverse l’ouvrage d’Éric Dupin. Le journaliste s’est immergé, d’août 2011 au 6 mai 2012, dans la France en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents