« Éduc pop » : enfin une reconnaissance ?

En officialisant un ministère de l’Éducation populaire, François Hollande adresse un message au monde associatif.

La bonne volonté ne semble pas manquer, mais l’éducation populaire sera-t-elle véritablement au cœur de la politique du nouveau gouvernement ? En ajoutant au ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative la responsabilité de l’Éducation populaire, François Hollande entre dans une démarche avant tout symbolique. L’« éduc pop » n’avait jamais été inscrite dans le titre d’un ministère. Valérie Fourneyron, ancien médecin du sport et maire de Rouen, devra donc se pencher sur cette éducation qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.