Dossier : Révolutions arabes : la longue marche

Jean-Pierre Filiu : « La question sociale sera déterminante »

Historien et arabisant, Jean-Pierre Filiu veut inscrire l’étape actuelle des révolutions arabes dans le temps long de l’histoire.

Plus d’un an après le début des révolutions arabes, les situations apparaissent très différentes d’un pays à l’autre, mais, selon Jean-Pierre Filiu, elles se rejoignent toutes dans une volonté populaire très forte et irréversible de refonder le contrat social. Où en sont les révolutions arabes ? Peut-on parler de contre-révolution ou simplement d’une évolution chaotique ? Jean-Pierre Filiu : Je n’ai jamais utilisé le terme de « printemps », ni d’« automne », et j’ai toujours placé cette révolution dans un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents