Les mineurs espagnols en grève

Mobilisation radicale mais négociations bloquées.

L’Espagne vit l’un de ses plus importants mouvements sociaux ouvriers depuis la fin de la dictature franquiste. Plus de 8 000 mineurs, provenant de 40 mines de charbon, principalement dans la région des Asturies, se sont lancés le 23 mai dans une grève illimitée, visant à dénoncer la réduction des subventions publiques. Encagoulés, munis de boucliers, de lance-pierres et de Flash-Ball artisanaux, les grévistes bloquent quotidiennement les routes et les autoroutes, sans craindre la confrontation directe…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents