Pirates somaliens : le procès de la misère

Les présumés pirates du Ponant sont jugés depuis le 22 mai à Paris.

Très loin de leur pays, six présumés pirates somaliens accusés d’avoir détourné en 2008 le Ponant , un grand voilier de croisière, et pris en otages la trentaine de membres de l’équipage, sont jugés depuis le 22 mai devant la cour d’assises de Paris. Arrêtés sur le sol de leur pays par un commando militaire français, ils ont tous été placés en détention provisoire depuis quatre ans. Un seul d’entre eux reconnaît les faits et a été plus ou moins formellement reconnu par le capitaine, Patrick Marchesseau ;…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents