Denis Lavant : « Une nouvelle période avec Leos Carax »

Le comédien Denis Lavant évoque son personnage multiple dans Holy Motors , et son travail de trente ans avec l’auteur de Boy meets girl .

Dans Holy Motors, Denis Lavant est phénoménal. Transformiste insensé, danseur, musicien, vieillard, tueur, clochard nihiliste, amoureux nostalgique… Le comédien déploie son talent multiforme et imprime au film son étrangeté primitive et poétique. Parlant d’ Holy Motors et de son travail au long cours avec Leos Carax, il s’anime, cherchant le mot juste, le verbe généreux, se pliant à l’exercice de l’interview avec un plaisir non feint. Vous avez découvert le film à Cannes. Quelles impressions avez-vous eues…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents