Espagne : crise spéculative

L’été 2012 a un air de déjà-vu pour la zone euro confrontée à une nouvelle vague de spéculation, cette fois-ci liée à la crise de la dette espagnole. Le 23 juillet, un mouvement spéculatif sur les taux d’emprunt a provoqué une chute des Bourses européennes à la suite de l’annonce par la Banque d’Espagne d’une accélération de la récession. Les taux d’intérêt ont poursuivi leur envol, atteignant un nouveau record, à 7,5 % (pour les emprunts à dix ans), le plus haut depuis la création de la zone euro en 1999.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisi un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents