Gaz : se chauffer, un luxe

L’annulation par le Conseil d’État du gel des prix du gaz relance la polémique sur la libéralisation du secteur de l’énergie.

Le Conseil d’État a relancé la polémique sur l’envolée des prix de l’énergie depuis la libéralisation du secteur en 2007. Saisie notamment par GDF-Suez, la haute juridiction de l’État a annulé un arrêté de septembre 2011 gelant les tarifs du gaz, et contraint le gouvernement à réviser ces tarifs dans un délai d’un mois. Cette décision pèsera lourdement sur les ménages qui ont « atteint un seuil d’insupportabilité économique et social », alerte la Confédération de la consommation, du logement et du cadre de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents