Jean Monnet, fondateur de l'Europe libérale

Petite histoire de la construction d’une Europe gestionnaire conçue comme une entreprise peu soucieuse de démocratie.

Un homme, plus que tout autre, incarne l’Europe libérale : Jean Monnet. Sa biographie illustre parfaitement le projet européen. Autodidacte, fils d’un négociant en cognac, il se vit d’emblée comme un commerçant. C’est l’extension du marché qui le passionne et, très vite, un libre-échange débarrassé des frontières et des tropismes nationaux. S’il n’aime pas la nation – ce qui le conduira à s’opposer au concept gaullien de « France libre » pendant la guerre –, il n’est pas pour autant internationaliste. Il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents