Les étapes de la rigueur

François Hollande s’est engagé à revenir à l’équilibre des finances publiques, ce qui limite la portée de la conférence sociale des 9 et 10 juillet.

L’austérité, encore et toujours, sera au menu des discussions budgétaires et de la prochaine conférence sociale. L’heure n’est pas à la relance keynésienne, qui renflouerait pourtant les caisses de l’État. La majorité socialiste ouvrira la législature sous le signe d’une validation des politiques de rigueur dictées par la règle d’or d’équilibre budgétaire. Cette perspective limite très fortement les marges de manœuvre du gouvernement et de la majorité au Parlement, dont les orientations s’inscrivent dans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents