Pour tout l’or du monde

Les JO coûtent souvent très cher au pays organisateur, sans réelles retombées. Le Canada et la Grèce en ont fait la cuisante expérience.

Marion Perrier  • 19 juillet 2012 abonné·es

« De la prospérité et des emplois », c’est ce que le Royaume-Uni tirera de l’organisation des Jeux selon le Premier ministre, David Cameron. À chaque olympiade, reviennent les mêmes promesses de rentabilité, pourtant rarement respectées.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes