Proprios mauvais joueurs

L’Union nationale de la propriété immobilière porte plainte contre les aides au parc HLM, qu’elle accuse de concurrence déloyale.

Les HLM manquent. La faute aux classes moyennes qui accaparent les logements sociaux, au détriment des plus pauvres et des bailleurs privés. C’est la réponse toute trouvée de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI), qui, le 5 mai dernier, a déposé une plainte – dévoilée le 2 juillet – devant la Commission européenne contre les aides publiques accordées aux HLM, pour concurrence déloyale. Chiffres à l’appui, l’UNPI estime dans un communiqué que ces aides « créent des distorsions de concurrence…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.