PSA ferme Aulnay

La probable fermeture de l’usine augure mal de l’avenir de la filière automobile.

Le sort semble en être jeté. Le 12 juillet prochain, la direction de PSA devrait annoncer qu’elle fermera son usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en 2014, laissant 3 500 salariés sur le carreau. La création d’un ministère du Redressement productif, avec à sa tête Arnaud Montebourg, chantre de la « démondialisation » issu de la gauche du PS, laissait entrevoir le minuscule espoir d’un retour de la volonté politique en matière d’industrie. Dans ce contexte, le dossier PSA, qui pourrait être « la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents