Soroca, ville « romantique »

D’où viennent ces grands voyageurs stigmatisés partout ? À quoi ressemble leur vie quand ils sont « chez eux » en Moldavie ?

Jennifer Austruy  • 5 juillet 2012 abonné·es

Soroca, capitale régionale du nord-est de la Moldavie, là où le fleuve Dniestr dessine une frontière avec l’Ukraine. Perchées sur une colline, des maisons monumentales, rivalisant de luxe et de fantaisie, toisent les demeures faméliques situées dans la ville en contrebas. Ici, les fantasmes architecturaux les plus ubuesques se réalisent, Beverly Hills à la Kusturica. Pagode chinoise, imitation de la Maison Blanche, palais gréco-romain… La taille et l’exubérance sont sources de compétition. « Si le voisin a construit deux étages, il m’en faudra trois », explique Vassiliu, au sourire d’or malicieux. « C’est un peu puéril mais c’est notre culture. Un homme n’est pas un homme

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 7 minutes