Algérie : « Dépasser l’histoire »

Sylvie Thénault et Abderrahmane Bouchène ont codirigé un imposant projet éditorial réalisé en France et en Algérie. Entretien.

Quelle démarche a présidé à l’écriture de ce livre ? Vous écrivez qu’il ne s’agissait pas de « chercher naïvement à “réconcilier les mémoires” ». Pourquoi ? Sylvie Thénault : L’idée de ce livre, projet franco-algérien, est très importante symboliquement. Parce qu’on a affaire à deux peuples, deux sociétés et deux pays qui ont été acteurs dans cette histoire, l’un dominant l’autre. Mais d’un autre côté, je ne crois pas que les uns et les autres soyons prisonniers de nos appartenances nationales. Quand on…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents