« Après la bataille », de Yousri Nasrallah

Politis  • 20 septembre 2012
Partager :

Présenté à Cannes, le film de Yousri Nasrallah est agité, impulsif, généreux et débordant, comme la révolution de la place Tahrir, dont il rend compte à travers une fiction. Tourné dans le vif des événements, sans scénario préalable, Après la bataille tente de faire le pont entre les classes de la petite et moyenne bourgeoisie participant à la révolution, et les délaissés des quartiers ou régions plus reculés, dont certains ont été utilisés par les forces répressives conservatrices. Un film qui a certainement les défauts de ses qualités. Mais l’expérience du cinéma de fiction se mêlant à l’Histoire en train de se faire est passionnante.

Cinéma
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don