Brèves médias

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Mouvement social

À l’appel des syndicats CGT-CFDT-SNJ-SUD, les antennes de France 3 du Languedoc-Roussillon, d’Aquitaine, de Midi-Pyrénées, du Limousin et de Poitou-Charentes ont fait grève le 21 septembre. Elles contestent le plan d’économies de la direction, « réduisant pratiquement à zéro toute production de programmation spécifique aux régions » . Ce n’est que le début du mouvement, appelé à se reconduire sur l’ensemble de France Télévisions le 2 octobre.

Pschitt !

Pour booster son JT, France 2 comptait sur son nouveau programme court, « Anne Roumanoff et les garçons ». Résultat : une audience atteignant à peine 8 %. Et rien de pire qu’un humoriste qui ne fait pas rire.

Préavis

Plusieurs syndicats de TV5 Monde ont déposé un préavis de grève pour le 15 octobre. Les salariés protestent contre leur probable adossement à France Télévisions, dans le cadre de la réorganisation de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF). Le gouvernement souhaite, en effet, que France Télé, déjà détenteur de 12,58 % du capital de TV5 Monde, reprenne les 49 % d’AEF, pour être majoritaire. « Tout cela se fait en toute opacité » , dénoncent les syndicats, au détriment sans doute d’une chaîne dont la mission est internationale.

Changement de patron

Directeur de la publication de 20 minutes depuis 2004, Pierre-Jean Bozo (photo) a été remplacé à la tête du quotidien gratuit par Olivier Bonsart. Si le passage au numérique compromet son modèle économique fondé sur la pub, Bozo s’était opposé aux actionnaires désireux de réduire les effectifs de la rédaction.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents