Chine : Manifs antijaponaises

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La colère enfle en Chine contre le Japon, et hélas aussi contre les Japonais résidant dans le pays. Ceux-ci ont été contraints de fermer boutique lundi. Une colère savamment orchestrée par le régime. L’enjeu : l’appropriation des îles Diaoyu-Senkaku, situées à l’est de Taïwan, convoitées pour leur zone maritime riche en poissons et peut-être en pétrole. La fibre nationaliste est activée par les autorités de Pékin qui rappellent « l’incident de Moukden », qui avait servi de prétexte au Japon pour envahir la Mandchourie. C’était le 18 septembre 1931…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents