Crise de nerf entre États-Unis et Israël

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Netanyahou va-t-il finir par être le meilleur allié des Palestiniens ? Dit comme ça, l’affirmation peut paraître loufoque. Mais à force d’extrémisme et de volonté de forcer Barack Obama à se lancer dans une guerre contre l’Iran, le Premier ministre israélien agace sérieusement le Président américain. Sans compter que Netanyahou a clairement laissé paraître sa préférence pour le candidat républicain Mitt Romney, qui, lui, fait assaut d’allégeance à Israël. La tension est telle que beaucoup, y compris au sein de la droite israélienne, redoutent qu’Obama, s’il est réélu, fasse payer son attitude à Netanyahou. Il ne pourrait pas faire pire que de rouvrir le dossier palestinien…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents