culture : Filippetti enterre la Maison de l’histoire de France

Politis  • 6 septembre 2012
Partager :

En renonçant à l’installation de la Maison de l’histoire de France, censée prendre place au sein des Archives nationales, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, liquide un héritage des plus controversés du Président de « l’identité nationale », et s’offre 80 millions d’euros d’économie. « Loin des enjeux historiques et muséographiques de notre temps, ce projet renouait avec une conception de l’histoire héritée d’un nationalisme révolu et des heures les plus sombres de notre pays, bafouant ainsi le désir réel des citoyens de maîtriser la connaissance de leur propre histoire » , a commenté le PCF.

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don