Essai de la semaine : Comment l’argent est devenu asocial

Une sociologie de la richesse comme arme de destruction massive de l’État, par Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot.

On ne présente plus les Pinçon-Charlot, ce couple de sociologues qui, après vingt-cinq ans d’immersion dans les alcôves feutrées des élites françaises, sont devenus les spécialistes incontestés de la grande bourgeoisie. Après leurs recherches sur les beaux quartiers de l’Est parisien ( les Ghettos du gotha, Seuil, 2007) et leur analyse énervée des liens unissant le « Président des riches » – Sarkozy – et les milieux d’affaires (La Découverte, 2010), les voilà remis en selle. Cette fois dans un mince…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le casse-tête catalan

Monde par

 lire   partager

Articles récents