Justice : Adapter la condamnation et cibler la réinsertion

Lancée le 18 septembre par Christiane Taubira, la conférence de consensus sur la récidive étudiera comment le système judiciaire français peut étendre le principe des peines de probation.

Un nouveau type de condamnation pour changer l’opinion. En projetant de généraliser les peines de probation pour la petite délinquance, Christiane Taubira s’engage pour une autre vision de la prison. Punir n’est pas forcément synonyme d’enfermer. Le Conseil de l’Europe le recommande depuis 2006 : la prison ne doit se présenter que comme une option de « dernier recours », et les États doivent placer dans l’échelle de leurs condamnations une « contrainte pénale communautaire » (CPC), l’autre nom de la peine…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents