Dossier : Traité européen : Et si on disait non

Les « gens très sérieux » au piquet

Dans son dernier ouvrage, le prix Nobel d’économie américain Paul Krugman critique l’austérité et plaide pour la relance.

Lors d’une récente conférence de presse avec Marion Monti, chef du gouvernement italien, François Hollande a promis « une stabilité des dépenses et des effectifs de la fonction publique » ainsi « qu’une réduction des déficits » dans le prochain budget 2013. Le chef de l’État français a invoqué une raison majeure pour ne pas renégocier le traité budgétaire européen, signé en mars par Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel : Il faut « faire en sorte que l’Europe soit regardée comme une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents