Politis

Abonnez-vous à Politis

Tout Politis +

11 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

  • Lecture de l'hebdo/hors-série sur liseuse

Choisir cette offre
Pour toutes informations, contactez notre service Abonnement au 03 80 48 95 36 ou par e-mail à : abonnement@politis.fr

Offre découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS

49
Offre découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS
  • 23 numéros + 1 hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

Je m'abonne

Web illimité

8 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

Choisir cette offre

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, réabonnement…
Choisissez une offre

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Pays-Bas : Législatives serrées

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La campagne des législatives a été largement marquée aux Pays-Bas par la crise de la démocratie européenne. Si le score du Parti socialiste (le « Front de gauche » néerlandais) se tassait dans les derniers sondages – tout en restant très élevé –, le duel s’annonçait serré pour la majorité relative entre les libéraux du Premier ministre sortant, Mark Rutte, et les travaillistes de Diederik Samsom. Différence avec la France : le social- démocrate Samsom se garde bien de faire l’apologie de la « règle d’or » et du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance. Même s’il plaide, de façon floue, pour davantage d’intégration européenne. Il est vrai que le sentiment anti-européen est très fort dans le pays. Le scrutin avait lieu ce mercredi.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents