Pétrole : Shell lance un forage à haut risque

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Depuis le 8 septembre au matin, une plate-forme pétrolière de Shell a commencé à forer un puits exploratoire au large de l’Alaska, dans la mer des Tchouktches, à proximité des côtes de la Sibérie orientale. À la recherche des 27 millions de barils de pétrole que le gouvernement américain estime facilement et techniquement exploitables dans cette zone. Les experts de Greenpeace protestent depuis des mois contre ce forage dangereux dans une zone prise par les glaces au cours de l’hiver. La seule réponse du gouvernement des États-Unis a été d’inciter les tribunaux à rendre un arrêt permettant de tenir à distance les bateaux de l’organisation écologique de l’installation de forage, offrant ainsi la protection de ses garde-côtes à la société pétrolière.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents