Arctique : La glace peau de chagrin

La surface de la banquise, autour du pôle Nord, s’est contractée comme jamais cet été sous l’effet du réchauffement.

Patrick Piro  • 4 octobre 2012 abonné·es

La banquise estivale de l’Arctique devrait être le premier grand écosystème sacrifié au dérèglement climatique. Avec l’accélération de sa fonte,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 2 minutes