Cameroun : Procès pour homosexualité

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Après une audience mouvementée vendredi, le procès en appel pour homosexualité de Franky et Jonas a été reporté à décembre prochain. En vertu de l’article 347 bis du code pénal camerounais condamnant les relations entre personnes du même sexe, les deux jeunes hommes avaient écopé d’une amende de 200 000 FCFA (300 euros) et de cinq ans de prison. Ils y séjournent depuis novembre 2011, en attente du verdict définitif. La nationalité suisse de l’avocate Saskia Ditisheim, ainsi que la présence à l’audience de Bharat Joshi, Haut Commissaire britannique pour le Cameroun, et les déclarations critiques de l’ambassadeur américain et de la délégation de l’Union européenne la semaine dernière ont fait de ce procès un enjeu national et diplomatique.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents