Dossier : Qui est vraiment Chávez  ?

Chávez et les médias : la stratégie du coup d’éclat

Avec talent comme avec violence, le Président a fait de ses trois mandats un véritable show télévisé.

«M alheureusement, pour le moment, les objectifs que nous nous étions fixés n’ont pas été atteints […]. J’assume la responsabilité de ce mouvement bolivarien. » Le 4 février 1992, ce « pour le moment » (« por ahora ») résonne dans toutes les têtes. Un colonel inconnu vient de rater son coup d’État et de réussir son premier grand coup médiatique. Par ces quelques mots à la télévision, Hugo Chávez devient populaire. Un Vénézuélien assume ses échecs quand les politiciens rejettent les difficultés économiques…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La bataille de l’information

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents