Chávez et les médias : la stratégie du coup d’éclat

Avec talent comme avec violence, le Président a fait de ses trois mandats un véritable show télévisé.

Jean-Baptiste Mouttet  • 4 octobre 2012 abonné·es

«Malheureusement, pour le moment, les objectifs que nous nous étions fixés n’ont pas été atteints […]. J’assume la responsabilité de ce mouvement bolivarien. » Le 4 février 1992, ce « pour le moment » («  por ahora  ») résonne dans toutes les têtes. Un colonel inconnu vient de rater son coup d’État et de réussir son premier grand coup médiatique. Par ces quelques mots à la télévision, Hugo Chávez devient populaire. Un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Qui est vraiment Chávez  ?
Temps de lecture : 4 minutes