Entreprendre une cure de raisin

Que faire ? Hein, que du raisin ? Mais combien de temps ? Quelle quantité ? Et le vin, t’y as droit, alors ? Voilà les sempiternelles premières questions posées à Léon par ceux qui s’interloquent devant son régime alimentaire d’automne : il ne déjeune pas avec les collègues, il fait une cure de raisin. Oui, que du raisin. Mais du bon (en saison), bio de préférence : c’est une cure de santé et de bien-être, autant se passer des pesticides. Léon préfère le muscat : parfumé, sucré, peau peu épaisse. À chacun…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents