S’épiler bio

Clémence Glon  • 18 octobre 2012 abonné·es
Que faire ?

L’activité elle-même fait débat. Faut-il s’arracher les poils pour entrer dans une norme esthétique contre-nature ? Ce geste utile concerne celles et ceux qui ont tranché que « oui », il est préférable de souffrir à fréquence

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Le geste utile
Temps de lecture : 3 minutes