Shlomo Sand : « Le sionisme est un nationalisme »

L’historien israélien poursuit son travail critique d’une vision essentialiste de l’histoire juive.

Après Comment le peuple juif fut inventé (Fayard, 2008), l’historien israélien poursuit son œuvre de déconstruction des mythes sionistes. Dans son dernier livre, Comment la terre d’Israël fut inventée, il s’attache surtout à montrer que l’idéologie sioniste est contraire à tous les principes du judaïsme. Son ouvrage précédent avait été un immense succès, mais aussi la cible de nombreuses attaques. Celui-ci est promis au même destin. Après vous être attaché dans votre précédent ouvrage à déconstruire la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents