Sortie de crise ?

L’Europe valide une étape de l’union bancaire pour venir en aide aux établissements bancaires en difficulté.

Sur fond de désaccords entre François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel, le crucial Conseil européen des 18 et 19 octobre se devait d’avancer quant à la résolution de la crise de la dette dans la zone euro. Dans la foulée du traité budgétaire, les dirigeants européens se sont accordés sur les étapes de la future union bancaire, condition sine qua none pour l’accès au Mécanisme européen de stabilité (MES), un fonds de secours destiné à sauver les établissements en difficulté. Une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents