Brèves médias

Politis  • 15 novembre 2012
Partager :

Crise de la presse

Pour réaliser 12 millions d’euros d’économies sur ses frais fixes, Sud Ouest a annoncé la suppression de 180 postes (18 % des effectifs). Si la direction du deuxième quotidien régional français (derrière Ouest France) compte sur des départs volontaires, cette annonce a déclenché une grève immédiate des salariés vendredi 9 novembre. Le Syndicat national des journalistes (SNJ) dénonce « la stratégie mortifère » du groupe.

Fin de mandat

Il espérait bien passer entre les gouttes de la réforme audiovisuelle à venir. Mais Michel Boyon ne verra pas son mandat de président du CSA prolongé. Nommé par Jacques Chirac, il quittera ses fonctions en janvier. En attendant une refonte du CSA et du mode de désignation qui tarde à venir, son successeur sera nommé par l’Élysée.

Condamnation

France Télévisions a été condamnée par la cour d’appel de Paris à requalifier en CDI les quelque 320 CDD cumulés entre 1999 et 2009 par l’un de ses monteurs, et à lui verser 206 000 euros d’indemnités. Le nombre de salariés en contrats précaires dans le groupe public touchant entre 2 000 et 2 500 personnes, voilà qui devrait donner des idées. Y compris du côté de Radio France.

Un million

C’est le nombre d’abonnés déjà acquis par les chaînes BeIng Sport en France, en à peine cinq mois. Le groupe Al Jazeera mise sur deux millions d’abonnements pour équilibrer ses comptes d’ici à cinq ans.

Médias
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don