Dossier : Manuel Valls : Portrait d’une ambition

Le changement de l’intérieur

Au fil d’une ascension d’une vingtaine d’années, Manuel Valls a pris de plus en plus de poids au sein du PS. Au point d’inspirer la politique du gouvernement.

À l’Assemblée, ce 6 novembre, Manuel Valls préfère parler foot avec les journalistes que de commenter le « pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi » présenté par Jean-Marc Ayrault quelques minutes plus tôt. Le ministre de l’Intérieur sait avoir le triomphe modeste. Et laisser la presse rappeler qu’il était le seul candidat à la primaire socialiste à proclamer que « la TVA sociale est une mesure de gauche » ( les Échos, 7 octobre 2011) quand les autres, et notamment François…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents