Le climat pèse sur les urnes

Si les candidats restent muets, les électeurs s’inquiètent de plus en plus des bouleversements climatiques.

Ironie de l’histoire, à la fin d’une campagne électorale pendant laquelle les deux candidats à la présidence (et les journalistes qui les ont interrogés) ont soigneusement évité les questions climatiques, l’ouragan Sandy, en formation à proximité de Cuba et de la Jamaïque, menaçait la côte est des États-Unis, nécessitant des mesures exceptionnelles, dont l’évacuation de 375 000 citoyens de la ville de New York. De quoi impressionner les électeurs puisqu’une enquête publiée il y a quelques jours par le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisi un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents