Les Têtes de chien : Cinq musiciens forts à l’oral

Les Têtes de chien revisitent la chanson traditionnelle française en polyphonie.

La découverte des Têtes de chien s’accompagne d’un trouble magnétique qui vous emporte vers des contrées lointaines et familières. Vous connaissez sans connaître, ou plutôt vous croyez reconnaître dans cet univers très attachant quelque perle rare d’une enfance perdue. Deux basses, deux ténors, un baryton, cinq belles voix d’hommes modulent la France d’avant dans un esprit de tous les temps. « Nous ne sommes pas à proprement parler des musiciens traditionnels, héritiers directs d’un patrimoine qui nous…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents