L’hypocrisie européenne

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Un rapport d’un collectif d’ONG européennes, publié cette semaine (voir crisisaction.org), dénonce l’hypocrisie de l’Union européenne (UE) vis-à-vis de la colonisation israélienne en Cisjordanie. Si, dans son discours officiel, l’UE condamne la colonisation des territoires palestiniens, elle la favorise par sa pratique commerciale. Selon les dernières estimations de la Banque mondiale, le volume de marchandises des colonies à destination de l’Europe s’élèverait à 230 millions d’euros par an, soit quinze fois la valeur annuelle des importations en provenance des territoires palestiniens. Avec lesquels l’Europe a pourtant signé un accord commercial préférentiel. De plus, l’Union accepte ces importations sous l’origine déclarée d’Israël, reconnaissant implicitement ces colonies comme territoire israélien, et trompant le consommateur. Enfin, de nombreuses entreprises européennes investissent dans les colonies et leurs infrastructures, avec la bénédiction de l’Union. Dénonçant cet état de fait, ce rapport de vingt-deux ONG européennes indique quelques pistes à suivre, appelant l’UE à utiliser ce levier économique pour amener Israël à renoncer à la colonisation.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents