EPR, une explosion des coûts

Le bond de la facture du réacteur de Flamanville amplifie une règle historique : cette technologie hors normes est de plus en plus onéreuse, en raison de contraintes croissantes.

Patrick Piro  • 13 décembre 2012 abonné·es

Et 2,5 milliards d’euros de plus… La facture prévisionnelle de l’EPR de Flamanville, réacteur nucléaire nouvelle génération, s’élève désormais à 8,5 milliards d’euros – un bond de plus de 40 % en un an ! Selon EDF, qui l’annonçait la semaine dernière, c’est en raison de « l’évolution du design de la chaudière, des études d’ingénierie supplémentaires, l’intégration des nouvelles

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes