Europe : Le MES perd son triple A

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Pilier du traité budgétaire européen, le Mécanisme européen de stabilité (MES), dispositif destiné à venir en aide aux pays lourdement endettés, notamment la Grèce, le Portugal et l’Espagne, est devenu la proie des marchés financiers. Le 30 novembre, l’agence de notation Moody’s a retiré son triple A au fonds de sauvetage, après l’avoir retiré à la France le 19 novembre. Elle estime qu’il y a une « forte corrélation » en termes de risque de crédit au sein de principaux soutiens financiers du MES et du Fonds européen de stabilité financière (FESF). À quand un fonds de secours pour venir en aide au MES ?


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.